Mot de passe oublié
Boutique Rouge
Dernières photos




Infra Rouge > Aller vers la galerie d'images >
Le rouge dans le Tour de France

La 95e édition du Tour de France 2008 voit la victoire du coureur espagnol Carlos Sastre.

Bien que le meilleur coureur au classement général porte le mythique maillot jaune, le rouge n’est pas exclu de la grande boucle, en voici quelques exemples: 

Le maillot blanc à pois rouges est attribué au meilleur grimpeur du classement de la montagne. Cette année il est remis à l’autrichien Bernhard Kohl.

La lanterne rouge désigne le coureur classé dernier au classement général, cette année, le belge Wim Vansevenant.

Un jury choisit à l’issue de chaque étape le coureur le plus combatif qui portera le lendemain un dossard rouge. Le français Sylvain Chavanel remporte le classement général de la combativité.

Parmi les 21 équipes engagées plusieurs revêtent une tenue comportant du rouge en totalité pour la Cofidis, rouge et noir pour la Lotto.

Sur le parcours, la flamme rouge (symbolisée par un triangle rouge pointe en bas) indique le dernier kilomètre.

« Se mettre dans le rouge » signifie que le coureur atteint ses limites physiques.

Les véhicules de la direction de course (Skoda Superb) sont facilement identifiables par leur robe rouge et leur feux clignotants sur le toit.

Comme un clin d’œil, le logo A.S.O, composé des trois initiales d’Amaury Sport Organisation qui organise entre autres épreuves sportives le Tour de France, est également rédigé en rouge.

Enfin, le carton rouge est attribué à tous les coureurs qui ont été déclarés positifs au contrôle anti-dopage, je ne citerai pas leur nom car ils ne méritent pas cet honneur.

Comme dit l’ami Gérard Holtz « vive le sport » et encore un grand coup de « casquette » à tous ces valeureux athlètes qui font du Tour de France la plus grande course cycliste du monde. 
Ajouté par : CDEF